27/08/2006

Il était une fois... Marcel Levaux (1)

Nous débutons ici le "feuilleton" consacré à l'argumentaire datant de 1997 écrit par notre ami et camarade Marcel Levaux, Député honoraire, dernier Bourgmestre de Cheratte, Président de notre locale ACPR.

 

Il était une fois...

 

Le 14 octobre 1996, lors de la manifestation contre le désaissement du juge Connerotte de Neufchâteau, la soeur de la petite Loubna, Nabela Benaissa prend spontanément la parole sur le parvis du Palais de Justice de Bruxelles. Elle appelle les manifestants au calme pour exprimer dignement leur volonté de justice. Quelques jours plus tard, c'était l'inoubliable Marche blanche....

Des journalistes ont exprimé le sentiment que :

"... ces quelques secondes ont fait plus pour l'intégration des immigrés que des années de débats et de luttes."

Le premier ministre Jean-Luc Dehaene convenait lui-même que le problème "avait été négligé". C'est tristement vrai.

On ne peut lire "Au nom de ma soeur" de Nabela Benaissa sans être profondément ému, bouleversé. Mais aussi sans prendre conscience de l'odieuse stupidité de l'ostracisme politique qui refuse aux immigrés le droit d'être des citoyens de notre pays à part entière.

Ecoutons Nabela se réjouir d'avoir été élue Bruxelloise de l'année :

"J'adore ce prix n'en déplaise à l'extrême droite. Dommage que ce ne soit pas Ixelloise de l'année, car je n'ai jamais quitté la rue Gray ! C'est aussi un prix qui traduit ce que je suis. Ne me parlez pas d'intégration, je suis née ici, j'y ai toujours vécu, je ne vois pas à quoi je devrais m'intégrer..."   "...quand je me balade dans les rues de Bruxelles, je me dis "tout cela c'est ma ville, c'est un peu moi...".

Et pourtant, les vieux démons des objections racistes, xénophobes, insultantes à force d'être stupides refont surface. Et même plus profondément encore, les objections qui sont de toujours à l'accession pleine et entière aux droits politiques des couches sociales modestes et défavorisées.

Il est nécessaire que chacun en prenne conscience à la veille d'entrer dans le troisième millénaire, afin de bannir définitivement l'inégalité politique dans les relations humaines.

 

 

15:13 Écrit par Jacques Chevalier dans Documentation | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

:) une petite trace de mon passage ici, bon dimanche,, à bientot :)

Écrit par : kdo | 27/08/2006

Les commentaires sont fermés.