02/10/2006

Communiqué de presse

ASSOCIATION CULTURELLE PAUL RENOTTE

Locale de Visé – Cheratte

Contact : Jacques CHEVALIER & Myriam PIRON

Rue de Visé, 198 4602 CHERATTE

Gsm : 0476/47.93.88

Mail : chevaljak@mail.be

Site : http://groups.msn.com/Cheratte

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

Stopper le dépeçage du patrimoine historique, architectural et paysager de Cheratte-bas devient une urgence.

 

Depuis quelques semaines le propriétaire du château Saroléa (construit en 1643) et du charbonnage du Hasard à Cheratte procède à l’abattage de nombreux arbres centenaires classés au Patrimoine Wallon grâce à ce qui serait un permis d’élagage de certains arbres longeant la rue Césaro lui attribué par la Ville de Visé sans en avoir référé aux autorités du Patrimoine Wallon.

 

Il est manifeste qu’aucun souci écologique n’anime ce propriétaire déjà très peu respectueux des biens classés qu’il possède et dont il entend tirer un maximum de profits le plus vite possible, au risque de dénaturer complètement les sites qu’il possède et qui constituent le patrimoine de l’ensemble des habitants de Cheratte et plus largement.

 

La section locale de l’ACPR appelle tous les candidats aux élections communales, toutes leur formations, à se mobiliser pour sauver le patrimoine historique, architectural et paysager de Cheratte-bas. Ne rien faire aujourd’hui signifie que demain il sera trop tard.

 

Il importe au plus vite de faire stopper l’abattage des arbres tel qu’il est prévu et de s’assurer que pour les autres arbres prévus pour l’élagage le soient bien comme tel. Il nous semble que l’abattage systématique des arbres du milieu de ce vaste jardin oblong n’annonce pas qu’un simple élagage des arbres bordant le mur d’enceinte du jardin mais bien, in fine, leur abattage vers le centre, tout profit à nouveau pour le propriétaire, Monsieur Armand LOWIE, ferrailleur de son état habitant à Mecchelen aan de Maas.

 

L’ACPR voudrait aussi pouvoir connaître le texte établi par la ville de Visé autorisant le propriétaire pour les travaux qu’il effectue dans son jardin, site classé par le Patrimoine Wallon.

 

L’ACPR souhaite aussi des autorités communales qu’elles donnent à la population toute les informations qu’elle détiennent relativement à l’avenir des terrains et bâtis du charbonnage, du château Saroléa et des terrains annexes tels que la « paire au bois »

 

Pour l’ACPR,

 

Jacques CHEVALIER et Myriam PIRON,

Animateurs de la locale Visé-Cheratte

 

1 octobre 2006.

11:30 Écrit par Jacques Chevalier dans Documentation | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.